Le 8 décembre 1995, brutalement, un accident vasculaire a plongé Jean-Dominique Bauby dans un corna profond. Quand il en est sorti, toutes ses fonctions motrices étaient détériorées. Atteint de ce qu’on appelle le “locked-in syndrome” – littéralement : enfermé à l’intérieur de lui-même -, il ne pouvait plus bouger, manger, parler ou même simplement respirer sans assistance. Dans ce corps inerte, seul un Å“il bouge. Cet Å“il – le gauche -, c’est son lien avec le monde, avec les autres, avec la vie. Avec son Å“il, il cligne une fois pour dire “oui”, deux fois pour dire “non”. Avec son Å“il, il arrête l’attention de son visiteur sur les lettres de l’alphabet qu’on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières… Avec son Å“il, il a écrit ce livre : chaque matin pendant des semaines, il en a mémorisé les pages avant de les dicter, puis de les corriger. Sous la bulle de verre de son scaphandre où volent des papillons, il nous envoie ces cartes postales d’un monde que nous ne pouvons qu’imaginer – un monde où il ne reste rien qu’un esprit à l’Å“uvre. L’esprit est tour à tour sarcastique et désenchanté, d’une intensité qui serre le cÅ“ur. Quand on n’a plus que les mots, aucun mot n’est de trop.

The Diving Bell and the Butterfly tells the true story of a Jean Dominique Bauby, the debonair editor of French Elle, who suffered locked in syndrome following a devastating stroke. After the stroke he can only communicate by blinking his eye.

Everything about this as a premise for a film sounds terrible – he does not move, so what is filmic about it; he does not communicate verbally, so where is the dialogue or the relationships; he reflects on his life and his mortality, but how do you show that?

Do not be put off. The film is beautifully made, turning faces into landscapes and using careful palettes of colour to distinguish pre and post stroke scenes. The film shows how Jean-Do becomes a cypher for those around him, providing meaning to their lives, even though inside he is intrinsically himself. In the end, the film is about the meaning of this man’s life and all our lives, clear-eyed and fearless.

It is moving without being sentimental or mawkish, insightful, funny, beautiful and intelligent. An absolute must see.